Vous êtes ici Visiteur/Patient - Qui est qui ? - Départements médicaux

CRMDC


 

   

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès 

Qu'est-ce que le CRMDC ? 

Le Centre de la douleur chronique du CHU Dinant Godinne existe depuis 1992.

Depuis le 1er mai 2005, il est reconnu par l’INAMI comme «Centre de référence multidisciplinaire de la douleur chronique». Il existait 9 centres de ce type en Belgique qui bénéficiaient d’une convention pilote avec l’INAMI.

Depuis le 1er juillet 2013, il a été reconnu par le SPF comme "Centre multidisciplinaire de la douleur chronique".

Les activités du Centre s’adressent aux personnes qui souffrent de douleurs chroniques invalidantes ou de douleurs subaiguës.

Nos patients peuvent bénéficier de consultations individuelles auprès de médecins spécialisés, mais aussi recevoir l’éclairage d’une équipe multidisciplinaire.

Le Centre de référence multidisciplinaire de la douleur chronique s’intéresse à de nombreuses formes de douleurs chroniques rebelles et invalidantes ou de douleurs subaiguës telles que:

  • Les douleurs neuropathiques (lésions de nerfs, moelle épinière ou cerveau),
  • Les douleurs musculosquelettiques: cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, syndrome fibromyalgique, ...
  • Le syndrome douloureux régional complexe, douleurs viscérales et vasculaires.

 

Quelques traits du Centre Multidisciplinaire de la douleur chronique

Le SPF souhaite offrir des possibilités de conseils et de traitements supplémentaires aux personnes qui gardent des douleurs chroniques invalidantes. Mais également des douleurs subaiguës qui comportent un risque d’aggravation à moyen terme.

Pour cela, le SPF a chargé les Centres Multidisciplinaires de la douleur chronique de missions spécifiques :

  • Permettre aux patients concernés de bénéficier d’un bilan multidisciplinaire spécialisé,

  • Leur prodiguer des conseils thérapeutiques,

  • Et pouvoir offrir, à certains patients, un traitement durant un temps limité.

Conscient de l’importance des frais engendrés par une maladie chronique, le SPF a souhaité prendre en charge une grande partie des frais inhérents à l’accompagnement multidisciplinaire.

 

 

 (Retour haut de page)

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès 

NOTRE APPROCHE...

En s’inscrivant dans une approche résolument bio-psycho-sociale, l’ensemble de l’équipe médicale et non médicale aborde le patient dans sa globalité. Le problème de douleur chronique est ainsi pris en compte dans toute sa complexité. L’objectif poursuivi, in fine, est de permettre au patient d’avoir une meilleure maîtrise de son problème de douleur et de l’aider à réduire l’impact de celle-ci sur sa vie quotidienne.
Chez nous, une démarche de revalidation est dès lors souvent associée aux traitements médicaux.

Ce nouvel éclairage aide aussi le médecin traitant à préciser un diagnostic du problème de douleur et à élaborer une stratégie de traitement. Ce dernier peut être réalisé au sein ou en dehors du centre de référence.

Nous avons le souci de travailler en collaboration avec les soignants du patient (médecins traitants, médecins spécialistes, kinésithérapeutes du domicile…) et de les tenir informés de l’évolution de la prise en charge.

Dans le cadre du bilan multidisciplinaire, les médecins traitants ont  la possibilité de participer à la réunion multidisciplinaire où il est question de leur patient.

Notre Centre a également un rôle d’information et de formation auprès des professionnels de la région.

Nous souhaitons œuvrer pour assurer une continuité dans le traitement du patient douloureux chronique, par le développement d’un réseau de soins favorisant une collaboration efficace entre l’hospitalier et l’extrahospitalier.



 

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès 

 

 

POUR NOUS CONTACTER...

 

Secrétariat
 
Lundi, Jeudi, Vendredi de 8h à 12h
 
Mardi de 8h à 11h
 
Mme V. Lardo

Mme L. Dethier
 
Tél.: 081/ 42 36 81 - 081/ 42 35 96
 
Mail: Virginie.lardo@uclouvain.be
 
 Composition de l'équipe
 
Coordination
 
Dr V.-A. De Wilde
 
 
Médecins de médecine physique et réadaptation
 
Dr E. Masquelier
 
Dr V.-A. De Wilde
 
 
Psychiatre

Dr C. Messaud

 

Psychologues

 Mme A. Wunsch

Mme C. Hansez

Mme N. Scaillet

Mr G. Le Polain

 

Kinésithérapeutes

Mme A. Kroonen

Mme AF Tancré

Mr J. D'Haeyere

 

Infirmière

Mme V. Georlette

 

Ergothérapeute

Mme A. Etienne

 

Assistante sociale

Mme A. Guilbart

 

 

 

 

 

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès 


 

Nos activités…

Les activités du Centre Multidisciplinaire de la douleur chronique s’articulent autour de plusieurs axes :

  • Les consultations,
  • Le bilan multidisciplinaire,
  • Le traitement multidisciplinaire,
  • Les examens plus spécifiques,
  • Les techniques algologiques, 
  • Les hospitalisations.

 

Les consultations

 
 
 
 
 
 
 
Après en avoir discuté avec son médecin traitant, et avec son accord, le patient prend contact avec la consultation du Centre multidisciplinaire de la douleur chronique pour bénéficier de l’avis de l’un de nos médecins spécialisés dans la prise en charge de la douleur (algologue). Ce médecin est formé en médecine physique et réadaptation.

Notre secrétaire fixe d’emblée trois rendez-vous, étalés sur trois mois.
Lors de la première consultation, le médecin retrace, avec le patient, l’histoire de sa douleur et de ses traitements. Il prend en considération toutes les dimensions de son vécu et de sa maladie.

Le médecin algologue revoit le patient, dans un second temps, pour procéder à un examen clinique approfondi. Enfin, la troisième rencontre est l’occasion de faire le point sur le diagnostic et la stratégie thérapeutique.
Pour préparer sa première rencontre avec le médecin algologue, le patient reçoit par courrier un questionnaire à l’attention du médecin qui l’a orienté vers notre Centre.

Il est, dès lors, important que le patient apporte lors de son premier rendez-vous :

  • Le questionnaire « Médecin » soigneusement complété,
  • Tous les documents médicaux en sa possession (rapports, protocoles, radiographies, résultats d’analyse…),
Au terme des trois rencontres, le médecin spécialiste du Centre Multidisciplinaire de la douleur chronique peut :

  • Remettre ses conclusions diagnostiques et thérapeutiques au médecin traitant,
  • Demander l’avis d’un autre spécialiste,
  • Continuer une prise en charge (prise en charge monodisciplinaire),
  • Ou diriger le patient vers l’équipe multidisciplinaire pour un bilan plus complet.

Le bilan multidisciplinaire

Le médecin algologue peut orienter le patient vers l’équipe du Centre multidisciplinaire de la douleur chronique en vue d’un bilan multidisciplinaire. Il peut, en effet, juger utile de connaître l’avis d’autres professionnels spécialisés, eux aussi, dans la prise en charge de la douleur : kinésithérapeute, psychologue, ergothérapeute, infirmière, assistant social…
L’équipe effectue ensuite une mise en commun lors d’une réunion hebdomadaire à laquelle le médecin traitant peut participer.
Ce bilan apporte un nouvel éclairage de la situation du patient et suggère des propositions thérapeutiques.
Le médecin algologue rencontre ensuite le patient pour lui communiquer les conclusions de l’équipe. Un rapport parvient ensuite au médecin généraliste.

Le bilan multidisciplinaire se fait uniquement sur proposition de l’un de nos médecins spécialistes.
Les frais du bilan multidisciplinaire sont pris en charge par le SPF.

 

Le traitement multidisciplinaire

Au terme du bilan multidisciplinaire, l’équipe du Centre de la douleur peut également proposer, à certains patients, un traitement multidisciplinaire.
Ce traitement est basé sur une rééducation physique, de l’ergothérapie ainsi qu’un accompagnement psychologique et éducatif à Mont-Godinne.

Des examens plus spécifiques

Afin de préciser l’origine de la douleur et ses répercussions, nos médecins peuvent prescrire des examens complémentaires : une évaluation quantitative sensorielle par thermotest, un test d’effort sous maximal sur cycloergomètre…

Les techniques algologiques 

Il s’agit, par exemple, des infiltrations et péridurales thérapeutiques (voir service d’anesthésie), d’implantation de stimulateurs épiduraux et de pompes à morphine.

Les hospitalisations

Les hospitalisations sont programmées par le médecin et l’infirmière responsables des hospitalisations, dans le cadre d’un projet élaboré avec le patient tout au long des consultations.

Les hospitalisations poursuivent plusieurs objectifs :

  • Permettre une observation,
  • effectuer un bilan multidisciplinaire,
  • Réaliser un programme de rééducation,
  • Effectuer un sevrage médicamenteux,
  • Réaliser certains actes techniques.

Au terme de l’hospitalisation, le médecin traitant recevra un rapport qui reprend les conclusions de l’équipe multidisciplinaire.


 

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès  

 

 

ENSEIGNEMENT, FORMATION et RECHERCHES  (voir Agenda pour les activités.)

Lieu de stages et de formation

L’équipe du Centre multidisciplinaire de la douleur chronique est particulièrement attentive à encourager l’intérêt des jeunes professionnels pour cette nouvelle discipline, encore mal connue, qu’est la douleur chronique. Nous accueillons donc avec plaisir les stagiaires (études supérieures de 2e et 3e cycles) issus des différentes disciplines qui composent notre multidisciplinarité. Outre la formation dans leur discipline respective (médecine, kinésithérapie, psychologie…), chaque stagiaire est amené à s’initier au travail des autres disciplines et à participer aux activités multidisciplinaires (staffs multidisciplinaires, traitements multidisciplinaires en groupe, staffs scientifiques, supervisions individuelles et collectives).

Pour toute demande de stage, merci de contacter la personne référente en passant par le secrétariat  au 081/42 36 81
  • Pour les étudiants en médecine
Contact : Dr E. Masquelier.
 
  • Pour les étudiants en kinésithérapie
Le CRMDC accueille régulièrement des stagiaires de la HEPCUT de Charleroi et de l'UCL. Des étudiants d’autres hautes écoles et universités sont également les bienvenus.
Contacts: Mme A.-S. Kroonen et Mr J. D’Haeyere.

  • Pour les étudiants psychologues
Le CRMDC est reconnu comme lieu de stage pour les étudiants psychologues de l’UCL de 2e et 3e cycle (DES psychologie de la santé et formation à la psychothérapie). Il peut également accueillir des étudiants d’autres universités.
Contact : Mme Wunsch et Mr G Le Polain

  • Pour les étudiants infirmier(ère)s
Ce stage s’adresse à ceux et celles intéressé(e)s par le rôle de l’infirmier(ère) auprès du patient douloureux chronique et au sein d’une équipe multidisciplinaire.
Contact : Mme V. Georlette.

 

L’information et l’éducation du patient

L’information et l’éducation du patient font partie des objectifs de base poursuivis par notre équipe. Les études scientifiques montrent qu’un patient qui a reçu de l’information sur sa douleur et sur ses traitements (au sens large) a un meilleur pronostic d’évolution. Nos médecins, et l’ensemble de l’équipe, sont dès lors particulièrement attentifs aux questions des patients. Cette approche éducative est systématisée dans les groupes de revalidation psycho-éducatifs.


Activités de recherches

  •     Bouhassira D. , Attal N ., Fermanian J. , Alchaar H., Gautron M., Masquelier E., Rostaing S., Lanteri-Minet M., Collin E., Grisart J., Boureau F.Development and validation of the Neuropathic Pain Symptom Inventory. Pain 2004;108:248-257.
  • D’Haeyere J., Evaluation par l’approche qualitative de l’impact du guide ratique d’exercices physiques pour patients fibromyalgiques. Un projet pilote du Centre de référence multidisciplinaire de la douleur chronique des Cliniques UCL de Mont-Godinne. Mémoire, Faculté de médecine, Ecole de santé publique, Unité d’éducation pour la santé, U.C.L,2006 47 p;
  • Grisart J. , Van der linden M., Masquelier E., Controlled processes and automaticity in memory functioning in fibromyalgia patients: relation with emotional distress and hypervigilance. J. Clin. Exp. Neuropsychol 2002;24:994-1009.
  • Masquelier E., Ecole du dos chez les lombalgiques chroniques. Revue critique de la littérature. Douleur et analgésie 1991;4:127-133.
  • Masquelier E., Plaghki L., Limpens JL., Scholtes JL., Neurostimulation médullaire et douleur chronique. Louv. Med. 1995;114:571-585.
  • Masquelier E., . Traitement non médicamenteux du syndrome fibromyalgique.  Synthèse de la littérature, lignes de conduite clinique. Revue du rhumatisme 2003 ;70:346-353.
  • Masquelier E., Vers une approche intégrée et interdisciplinaire: prévenir et traiter la douleur chronique. Bulletin d'Education du patient 1999;18:84-87.
  • Nielens H., Boisset V., Masquelier E.,  Fitness and perceived exertion in patients with fibromyalgia syndrome. Clin J., Pain, 2000;16:209-213.
  • Opsommer E., Masquelier E., Plaghki L., Determination of nerve conduction velocity of C-fibres in humans from thermal thresholds to contact heat(thermode) and from evoked brain potentials to radiant heat (CO2 laser). Neurophysiology Clin 1999;22:411-422.
  • Wunsch A., Philippot P., Plaghki L., Affective associative learning modifies the sensory perception of nociceptive stimuli without subjects awareness, Pain, 2003; 102: 27-38.
  • Wunsch A., Plaghki L., Influence

 

 

 

 

 

Notre approche…     Pour nous contacter…     Nos activités…      Enseignement, formation et recherches     Pour en savoir plus     Plan d’accès 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS...

Bibliographie

Pour une première approche

  • BOUREAU Fr. (2004). Contrôler votre douleur, apprendre à faire face à une douleur rebelle, Ed. Payot, Paris, 208p
  • Bulletin d’Education du Patient (2001). Douleurs chroniques, Vol.20, n°2-3, Centre d’Education du patient, asbl, Godinne, Belgique
  • Ligue Belge Francophone des Patients Fibromyalgiques (2004). La fibromyalgie, un guide pour tous. Ed. LBFPF, Dion-Valmont, Belgique, 42p

Pour un public averti

  • ALLAZ A.F. (2003). Le messager boîteux : approche pratique des douleurs chroniques rebelles, Ed. Médecine et Hygiène, Paris, 140p
  • Bulletin d’Education du Patient (2001). Douleurs chroniques, Vol.20, n°2-3, Centre d’Education du patient, asbl, Godinne, Belgique
  • GRISART J., MASQUELIER E. (2004). Réflexions à propos de la prise en charge de la douleur chronique en médecine générale, in Education du Patient et Enjeux de santé, Vol.22, n°1, pp.19-22
  • LACROIX A., ASSAL J.Ph. (2003). L’éducation thérapeutique des patients, nouvelles approches de la maladie chronique, Ed. Maloine, Paris, 240p
  • LEMSTRA M. ,OLSZYNSKI W.P (2005). The effectiveness of multidisciplinary rehabilitation in the treatment of fibromyalgia : a randomised controlled trial, in The clinical journal of Pain, Vol.21, pp.116-174
  • MARCHAND S., (1998). Le phénomène de la douleur, comprendre pour soigner. Ed.Masson, Paris, 312p
  • MASQUELIER E., (2004). Le syndrome fibromyalgique : réflexions actuelles, in MG et Médecine interne, septembre, n°215, pp.324-333
  • Revue du Rhumatisme (2003). Fibromyalgie et syndromes apparentés, Vol.70, n°4, Ed .Elsevier, pp.285-358
  • MILLER W.R, ROLLNICK S. (2006). L’entretien motivationnel. Aider la personne à engager le changement, Ed. InterEditions-Dunod, Paris, 241p.





 

PLAN D'ACCES

Nos locaux se situent sur le site de Godinne.

  • En pénétrant sur le site du CHU par l’avenue Docteur Thérasse, vous apercevez sur votre gauche le « Village des enfants » et sur votre droite, l’héliport. Au « Village des enfants », vous tournez directement à gauche.
  • Vous continuez durant 200 mètres. Nos locaux se situent sur la gauche, sous l’hôtel hospitalier.
  • Aux abords du Centre, seules quelques places de parking sont disponibles pour nos patients; certaines sont réservées exclusivement à nos patients handicapés (carte obligatoire).
  • De manière générale, nous suggérons, quand c’est possible, d’utiliser les grands parkings.
  • L’accès du Centre aux personnes à mobilité réduite se fait par l’arrière du bâtiment.