3.    Les objectifs du traitement




Le traitement dispensé vise les objectifs suivants :


1. Réduire le volume du lymphoedème.

2. Assouplir le lymphoedème.

3. Diminuer l'inconfort voire la douleur associée.

4. Diminuer les conséquences fonctionnelles (marche, prise d’objet…), esthétiques et psychologiques.

5. Maintenir le résultat obtenu et éviter son évolution vers un autre stade.

Si les protéines stagnent trop longtemps (chronicité) dans le tissu conjonctif, celui-ci se modifie : il se fibrose, c’est-à-dire que nous observons un épaississement de la peau. La réversibilité est         moins évidente.

Une hypertension lymphatique prolongée lèse le lymphangion par un œdème riche en protéines et aboutira à une sclérose du lymphangion,  qui elle-même abolira progressivement sa motricité et donc diminuera la capacité de transport.


6. Éviter l'apparition de lymphangites.

La richesse en protéines et en germes du liquide stagnant favorise les infections bactériennes :     érysipèle (infection de la peau d’origine bactérienne probablement favorisée par une insuffisance     veineuse) et lymphangite (infection des vaisseaux lymphatiques souvent consécutive à une plaie même minime).
Cela augmente encore la charge lymphatique.

Les symptômes d’une lymphangite apparaissent assez brutalement :
Consultez sans tarder votre médecin qui vous prescrira des antibiotiques spécifiques si la lymphangite est avérée.

7. Favoriser le traitement des plaies éventuelles.